Le Détartrage

Principe

Dents entartrées

 

Il s'agit d'une intervention, toujours réalisée sous anesthésie générale, visant à retirer le tartre dentaire. Il est parfois également nécessaire d'extraire les dents trop abimées. L'image suivante montre la dentition d'un chien avant l'intervention. On note la présence de tartre en grande quantité sur toutes les dents, particulièrement sur les canines et les molaires.

 

Déroulement

 

Pour cette intervention, l'animal doit avoir été mis sous traitement antibiotique quelques jours auparavant. Après induction anesthésique par injection intra-veineuse, l'animal est systématiquement intubé. La sonde trachéale ainsi mise en place permet l'entretien de l'anesthésie grâce à un appareil d'anesthésie gazeuse, d'emploi beaucoup plus souple et sûr. En outre, la sonde comportant un ballonnet gonflé dans la trachée, aucun liquide ne peut passer dans les poumons.

On utilise un appareil à ultrasons, qui vont briser la couche de tartre sans provoquer de lésions de l'émail dentaire.

 

 

Lorsque tout le tartre a été éliminé, on utilise une petite brosse rotative afin d'éliminer les dernières particules de tartre et de plaque dentaire, et de polir l'émail, ce qui limitera les dépots de tartre à venir.

Parfois, lorsque l'animal présente une maladie parodontale avancée, il peut être nécessaire de pratiquer l'avulsion d'une ou de plusieurs dents. Dans ce cas, on réalise une anesthésie locale qui va retirer tout sensation douloureuse et donc participer grandement au confort de l'animal et à sa récupération .

Résultat

 

Les dents ont retrouvé leur blancheur. La légère gingivite (conséquence, non pas du détartrage, mais de la présence prolongée du tartre) disparaitra dans peu de temps.

La mise en place de moyens de prévention permettra ensuite de retarder la ré-apparition du tartre.