banniere

Clinique Vétérinaire
de la Basse Dore

identifiant   mot passe  

Chirurgie de convenance

Au sens strict, cela concerne les interventions chirurgicales ne répondant pas à un besoin médical. C'est le cas par exemple des opérations purement esthétiques commes les coupes d'oreilles (désormais interdites) ou de queues (autorisées seulement chez les chiots de moins de 8 jours).

Par extension, on inclut dans la chirurgie de convenance les interventions réalisées dans un but préventif. Par exemple, les stérilisations peuvent être réalisées pour éviter des gestations non désirées par les propriétaires mais elles présentent également un intérêt dans la prévention de certaines maladies. On peut également y inclure la chirurgie bucco-dentaire préventive.

Ces interventions sont systématiquement réalisées sous anesthésie générale, l'hospitalisation se fait sur la journée (dépôt de l'animal à jeun le matin et récupération en fin de journée).

Nous attachons une importance toute partiulière à la prise en charge de la douleur pendant ces interventions.

 

Castration

La castration chirurgicale consiste à retirer les testicules de l'animal sous anesthésie générale.

Chez le chat

C'est une opération relativement peu invasive, dans la mesure où l'incision ne concerne que les scrotums. Elle est relativement peu douloureuse et les protocoles anesthésiques utilisés suffisent amplement à gérer la douleur per et post-opératoire.
Il n'y a pas ou très peu de soins post-opératoires, ni aucun point de suture.

Intérêts de la castration du chat :

  • limitation des risques de choc par une voiture dans la mesure où un chat non castré se déplace en général moins
  • limitation de la fréquence des infections/abcès consécutifs à des bagarres
  • risque de transmission des virus de la leucose et du SIDA nettement diminués (moins de bagarre, pas d'activité sexuelle)
Photos de l'intervention

Chez le chien

L'incision cutanée (entre la base du fourreau et les bourses) est de petite taille (quelques centimètres) et l'opération ne génère que peu de douleur. Par contre, la plaie est suturée, ce qui implique que l'animal doive porter une collerette jusqu'au retrait des points (15 jours après l'intervention).

Intérêts de la castration du chien :

  • disparition du risque d'infection prostatique
  • diminution des comportements de chevauchement
  • absence de vocalises/fugues lors de la présence d'une chienne en chaleur dans l'entourage
  • la castration est le traitement de choix des prostatites récidivantes

 

Ovariectomie

Elle consiste en l'ablation chirurgicale des deux ovaires sous anesthésie générale.
D'un point de vue médical, elle est préférable à une contraception médicamenteuse dans la mesure où :

  • elle diminue de manière très sensible le risque de développement de tumeurs mammaires si elle est réalisée avant les premières chaleurs de l'animal
  • elle prévient totalement le risque d'infection de l'utérus (métrite/pyomètre)
  • elle limite le risque d'apparition de pathologies endocriniennes (diabète sucré notamment)
  • les hormones utilisées dans les "pilules" pour chattes et dans les injection réalisées chez les chiennes pour prévenir l'apparition de chaleurs ne sont pas - loin de là - sans effets secondaires (augmentation du risque d'apparition de tumeurs mammaires, du risque d'infections utérines).

Chez la chatte

Il est nécessaire de pratiquer une incision sous le ventre de l'animal pour accéder à son utérus et ses ovaires. Les pédicules de part et d'autre des ovaires sont ligaturés à l'aide d'un fil résorbable. Puis la paroi musculaire est suturée et les berges de la plaie cutanée rapprochés à la colle chirurgicale.

Chez la chienne

Chez la chienne, on réalise une incision de chaque côté de l'abdomen, dans le creux du flanc. Cette technique permet un accès plus facile aux ovaires, et donc moins de traction sur leurs pédicules, ce qui permet de générer beaucoup moins de douleur pour l'animal.
Un pansement est mis en place et il devra rester en place jusqu'au retrait des points de suture (15 jours après l'intervention).

Photos de l'intervention

 

Effets secondaires des stérilisations

La stérilisation des chattes et des chiennes n'entraîne aucun effet assimilable à la ménopause.

Le principal effet induit par la stérilisation, aussi bien chez le mâle que chez la femelle, est représenté par la prédisposition à la prise de poids.
Cet effet est directement induit par le fait qu'un animal stérilisé a des besoins énergétiques moins importants qu'un animal non stérilisé. Il en résulte que si, dans les temps qui suivent la stérilisation, l'animal reçoit la même ration qu'auparavant, il prendra du poids.
Dans la mesure où ce surpoids est souvent difficile à corriger, il est impératif de modifier la ration de l'animal dès la stérilisation.
Il existe désormais des aliments dont la formulation convient très bien aux animaux stérilisés - un échantillon vous est fourni lorsque vous venez récupérer votre animal.

Chez la chienne, la stérilisation peut (rarement) également entraîner une incontinence urinaire, à cause d'une incompétence sphinctérienne (suite à la disparition des hormones). Cette incontinence peut facilement être traitée médicalement.

 

  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
telephone 

Urgences

Sur appel téléphonique

telephone

Tél : 04 73 94 70 03

Nous contacter

mail