banniere

Clinique Vétérinaire
de la Basse Dore

Maladies parasitaires du chien

La piroplasmose

Cette maladie, transmise par les tiques lors de leur fixation sur le chien est due à un parasite microscopique (Babesia canis). Une fois dans l’organisme ce parasite pénètre dans les globules rouges et s’y multiplie avant de les faire éclater afin d'en contaminer d’autres.

babesia

Cette destruction massive des globules rouges explique les symptômes observés :

  • une fatigue, due à l’anémie
  • de la fièvre, due à la réaction de défense de l’organisme
  • une coloration foncée (rouge voire marron) des urines, consécutive à l’élimination de l'hémoglobine par les reins

La piroplasmose peut, si elle n’est pas soignée, être rapidement à l’origine de lésions irréversibles des reins ou du foie, voire de la mort de l'animal.

Bien que le traitement soit efficace dans la majorité des cas, le meilleur moyen de lutte contre cette maladie reste encore la prévention :

  • en empêchant la fixation des tiques sur le chien
    • brossage suite à une promenade
    • utilisation de collier, de produit en spray ou à déposer sur le dos pour tuer les tiques
    • en éliminant les tiques déjà fixées sur la peau : pour cela il faut éviter de tirer directement sur la tique le risque étant que le rostre reste ancré dans la peau et soit à l’origine d’un abcès. L’utilisation d’alcool ou d’éther est également à proscrire. Il existe des crochets spécialement conçus et très simples d’emploi permettant de retirer facilement et entièrement la tique
  • en vaccinant votre chien contre la piroplasmose. Une nouvelle génération de vaccins, plus efficace (97 % d’efficacité contre 60 % pour l’ancienne génération) est depuis peu disponible chez votre vétérinaire

 

La leishmaniose

 

carte_leishmaniose

La leishmaniose est une maladie due à un parasite sanguin, constitué d'une seule cellule. Alors que les piroplasmes sont transmis par les tiques, les leishmanies sont inoculées par la piqure d'un moustique : le phlébotome.
Du fait de la biologie de ce moustique, la leishmaniose est une maladie qu'on retrouve essetiellement dans le bassin méditerranéen (pays d'Afrique de Nord, Grêce, Italie, Espagne, Sud de la France, vallée du Rhône).

C'est une maladie d'évolution plus lente que la piroplasmose. Les animaux atteints peuvent présenter des symptômes très variés : perte de poids, anémie, problèmes cutanés (ulcérations, squames), atteintes oculaires, rénales...

Le traitement, s'il est certes efficace pour faire disparaître les symptômes, est malheureusement assez contraignant et ne permet pas de guérir l'animal définitivement. La mise en oeuvre de moyens de prévention contre la transmission de ce parasite est donc essentielle si vous séjournez avec votre animal dans une région à risque.
Cela passe par l'utilisation d'insecticides actifs contre les phlébotomes, disponibles sous forme de colliers ou de pipettes.
Les phlébotomes ne rentrent pas dans les maisons et attaquent généralement à la tombée de la nuit. Rentrer votre chien avant le crépuscule est donc une précaution supplémentaire.

 

La dirofilariose

dirofilaria

Maladie spécifique du chien, due à la prolifération de Dirofilaria Imitis dans les artères pulmonaires et le coeur droit, la dirofilariose est transmise par la piqure de moustiques.

Elle est assez fréquente dans les DOM et TOM et peut parfois être rencontrée dans le sud de la France.

Lors d'infestation massive, les animaux atteints peuvent présenter une baisse de forme, de la toux, des symptômes nerveux (convulsions, paralysies) et cardiaques.

Il existe un moyen de prévention par l'administration mensuelle de comprimés.

 

La giardiose

Due à un parasite microscopique, cette maladie se traduit par une entérite chronique avec diarrhée intermittente, parfois hémorragique. Les selles sont souvent grasses.
Seul un examen des selles au microscope peut révéler la présence de Giardia.
En cas d'infestation démontrée, il est conseillé de détruire les matières fécales du chien, la transmission à l'Homme n'étant pas exclue.
Le traitement est efficace mais lorsque la maladie a évolué longtemps, les lésions intestinales peuvent ne pas rétrocéder et une diarrhée peut persister.

 

  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
telephone 

Urgences

Sur appel téléphonique

telephone

Tél : 04 73 94 70 03

Nous contacter

mail

Prendre RDV
en ligne

RDV web