banniere

Clinique Vétérinaire
de la Basse Dore

identifiant   mot passe  

L'oeil du chien

Accès à cette page réservé aux clients de la clinique
Veuillez ouvrir une session avec votre adresse mail et votre mot de passe
Vous avez oublié votre mot de passe

 

Vous inscrire

 

 

 

 

 

 

Hygiène oculaire

La plupart des chiens ne nécessite aucun soin oculaire particulier. Tout au plus, vous pouvez retirer de temps en temps les petites saletés accumulées au coin des yeux.

Les chiens de petite race présentent assez fréquemment une anomalie de leurs canaux lacrymo-nasaux ; ceux-ci sont généralement trop étroits et se bouchent rapidement.
Il en résulte un larmoiement chronique qui provoque une accumulation plus ou moins importante de mucus au coin interne des paupières. Ce larmoiement n'est pas dangereux mais il peut parfois provoquer des infections cutanées du fait de l'humidité excessive de cette zone. En outre, les larmes colorent en rouge les poils des chiens blancs, ce qui peut paraître inesthétique.

Il est donc souvent nécessaire de nettoyer régulièrement les yeux de ces chiens et de retirer les saletés accumulées, à l'aide de solutions de lavage oculaire spécifiques (OCRYL® par exemple).

 

La vision du chien

Comme la plupart des Mammifères prédateurs, le chien possède un système visuel adapté à la détection du mouvement, au détriment de la précision des détails.

Les chiens ne perçoivent pas la couleur rouge. Leur champ visuel est beaucoup plus étendu que le notre (environ 250°). Par contre, la perception des détails (accuité) n'est pas très fine.

 

Anatomie de l'oeil

schema_oeil

 

L'oeil est comparable à un appareil photographique : les rayons lumineux sont focalisés vers une surface sensible à la lumière et qui les transforme en impulsions électriques.

La cornée et le cristallin font converger les rayons lumineux vers le fond de l'oeil. L'ensemble est assimilable à un objecif photographique.
La pupille, trou formé par l'iris, peut se dilater ou se contracter en fonction de la luminosité ambiante. C'est le diaphragme de l'objectif.
Enfin, la rétine, du fait de sa capacité à transformer une information physique (la lumière) en courant électrique, peut être comparée au capteur d'un appreil photo numérique.
Ces informations électriques sont ensuite véhiculées par le nerf optique vers le cerveau.

 

Maladies oculaires du chien

Ce chapitre présente succintement les principales affections oculaires chez le chien.

Pathologie des paupières

Outre les inflammations (blépharites) qui relèvent plutôt de la dermatologie, il existe des malformations congénitales des paupières ches le chien.

L'entropion correspond à un enroulement vers l'intérieur d'une ou des deux paupières. Il entraine un frottement des cils sur la surface de l'oeil, ce qui provoque une irritation des conjonctives et de la cornée.
Le traitement, chirurgical, consiste à retirer une petite portion de peau pour retendre la paupière et lui redonner sa forme normale.

A l'inverse, l'ectropion est une anomalie des paupières inférieures, pas suffisamment plaquées contre l'oeil (très fréquent chez les Cockers). Beaucoup moins génant que l'entropion, il peut néanmoins générer des conjonctivites par accumulation de poussières de l'environnement. Le traitement chirurgical est plus rarement nécessaire. Un nettoyage régulier des yeux est conseillé.

Les conjonctivites

Il s'agit d'une inflammation de la conjonctive, qui peut découleur de plusieurs causes possibles :

  • une allergie. Dans ce cas, le phénomène est plutôt saisonnier et rétrocède facilement à l'aide de nettoyants oculaires. Un traitement par collyre de quelques jours peut néanmoins être nécessaire.
  • une infection. Un traitement antibiotique est alors préconisé.
  • une sécheresse lacrymale. Classiquement, l'oeil du chien apparaît terne, sale, avec des paquets de mucus qui s'accumulent régulièrement au coin du ou des yeux. L'animal peut se frotter les yeux avec ses pattes. La truffe peut également être sèche. Cette maladie est due à un défaut de sécrétion de larmes - l'oeil n'est donc plus hydraté, ce qui provoque une inflammation et de la douleur. Sans traitement, le déficit lacrymal ne fera qu'empirer, ce qui provoquera des lésions graves de la cornée, avec coloration irrérversible de celle-ci, et une cécité.
    La gène et la douleur provoquée par cette affection sont importantes - essayez de garder les yeux ouverts sans cligner des paupières pendant plus d'une minute et imaginez ressentir ce picottement à longueur de journée. Nous voyons passer en consultation trop de chiens atteints de cette maladie dont les yeux ont été négligés.
    Pourtant, un traitement existe, il est peu contraignant et donne généralement d'excellents résultats (restauration de la sécrétion lacrymale).

Une conjonctivite se manifeste par une rougeur de l'oeil, paticulièrement facile à mettre en évidence sur la partie blanche du globe oculaire. On peut également observer un larmoiement.

Si l'instillation d'un nettoyant oculaire ne suffit pas à la guérison, l'animal doit être vu en consultation.

Les ulcères cornéens

Il s'agit d'abrasions de la cornée, qui peuvent être plus ou moins étendues, et plus ou moins profondes.
Les causes les plus fréquentes d'ulcère cornéen sont :

  • les traumatismes : griffures de chats, par des végétaux, ou autre...
  • la sécheresse lacrymale avancée. La cornée finit alors par s'ulcérer du fait d'une dessication prolongée.
  • des anomalies palpébrales (entropion, cils mal implantés)
  • un corps étranger (végétal le plus souvent) sous une paupière

Il se manifeste par une douleur (l'oeil est fermé ou mi-clos), une sensibilité accrue à la lumière, éventuellement un larmoiement.

Un ulcère cornéen doit TOUJOURS être vu en consultation par un vétérinaire. Lui seul pourra confirmer le diagnostic et mettre en oeuvre un traitement adapté..

Un ulcère non traité qui évolue mal peut aboutir à une perforation de la cornée (oeil crevé).

Les uvéites

Ce sont des inflammation des structures internes de l'oeil. Elles peuvent avoir plusieurs causes :

  • un traumatisme (très fréquent)
  • une infection intra-oculaire ou générale
  • une cataracte évoluée

Elles se manifestent par une douleur très intense de l'oeil (l'animal a les paupières fermées et craint l'exposition à la lumière), une rougeur, une diminution du diamètre de la pupille.

L'uvéite est une maladie oculaire sérieuse, pouvant entraîner des conséquences irréversibles sur l'oeil (glaucome, cécité...) donc tout choc, traumatisme ou symptôme évoquant une uvéite doit conduire à amener l'animal en consultation.

La cataracte

Il faut distinguer deux affections du cristallin chez le chien.

La sclérose correspond à un vieillissement normal du cristallin. Celui-ci s'opacifie et prend un teinte légèrement bleutée. Elle est peu invalidante car les rayons lumineux peuvent tout de même passer pour atteindre le fond de l'oeil.

La cataracte est une opacification beaucoup plus marquée, blanchâtre, du cristallin. Elle est en général observée chez des chiens âgés - mais elle peut également être une complication de diabète. Le traitement médical (qui vise principalement à ralentir son évolution) est assez décevant. Seul le traitement chirurgical (exérèse du cristallin et pose d'une prothèse) permet de restaurer la vision.

Le glaucome

Le glaucome correspond à une augmentation de pression de l'humeur aqueuse dans la partie antérieure de l'oeil. Il en existe de multiples causes mais le plus important est de retenir qu'une uvéite quelconque peut entraîner un glaucome.

Il se manifeste par une congestion des vaisseaux autour de la cornée (sur le "blanc" de l'oeil), par une dilatation de la pupille, une douleur, une opacification de la cornée ou une augmentation de la taille de l'oeil.
A terme et parfois très rapidement, le glaucome entraîne la perte de la vision pour l'oeil atteint.

Chez le chien, les glaucomes sont souvent difficiles à traiter et le diagnostic doit être le plus précoce possible.

La cécité

En fonction de la cause, la perte totale de la fonction visuelle peut toucher un seul ou les deux yeux.

Beaucoup de maladies oculaires peuvent entraîner une diminution ou une perte complète de la vision ; c'est parce que ce sens est important qu'il ne faut pas négliger l'état des yeux de votre animal.

Néanmoins, si la vision est un sens important, elle l'est moins pour les chiens que pour nous...
Les chiens tolèrent en général assez bien la cécité, à la condition que leur milieu de vie ne change pas (ils s'habituent à connaître la topographie de leur milieu de vie et compensent la perte du sens visuel par les autres, l'olfaction en tête...).
Beaucoup de chiens aveugles se déplacent dans leur environnement habituel avec une aisance assez déconcertante...

 

  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
  • photo
telephone 

Urgences

Sur appel téléphonique

telephone

Tél : 04 73 94 70 03

Nous contacter